Mickaël Vallet.fr

Allocution de Mickaël Vallet à l’occasion du débat sur le Budget 2014 au Conseil Général

 

Débat Budget primtif 2014

Monsieur le Président,


Mes cher-e-s collègues,


Madame le Préfet


Mesdames et Messieurs les directeurs de services et d'administration,


Mesdames, Messieurs,



Le 11 octobre dernier à Lille, le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, intervenait à la tribune d'une association que vous connaissez bien pour nous dire que la « France des départements est d'abord une France républicaine, où les conseils généraux ont su faire vivre la démocratie locale et participé aux grands défis de la Nation ».


Voilà qui remet le département à sa juste place, surtout quand il ajoute : «C'est cet enracinement et cette tradition de proximité qui font des départements l'échelon privilégié de la solidarité, du lien social et de l'équilibre des territoires. C'est cette légitimité, acquise au service des citoyens qui vous a permis de décliner cette belle idée de solidarité dans toutes les politiques auxquelles vous êtes associés ».

C'est un fait, quelque chose a vraiment changé dans la considération qu'accorde l'État aux collectivités locales, tranchant net, sans vouloir ouvrir de polémique stérile, avec le comportement du précédent Gouvernement qui, non seulement nous accusait de tous les maux, pour éviter d'assumer ses responsabilités, entraînant notre pays dans une faillite budgétaire annoncée, mais caressait surtout le projet de rayer de la carte les Départements.



Rappelons-nous la phrase d'Edouard BALLADUR, et croyez-bien que je ne trouve pas tous les jours matières à citer Edouard Balladur : «avec la création des conseillers territoriaux, les départements vont se dissoudre d'eux-mêmes...»



Pour ce qui est du budget 2014 du département, force et de constater que les années se suivent et se ressemblent.

Son élaboration est, certes, toujours aussi difficile, mais raison de plus pour faire des choix cohérents pour notre Département. Et c'est dans ce manque de cohérence et de lisibilité que le bât blesse Monsieur le Président.

Je pense notamment au dossier de l'A831, mais pas seulement. 

Sur le Port de la Cotinière et le choix du Partenariat Public-Privé, au regard de certaines expériences, nous devons être vigilants.



De même, sur la politique aéroportuaire départementale et la question de l'aéroport Rochefort-Sain-Agnant, nous souhaiterions connaître la position du département. Il y a un an nous débattions vivement de l'opportunité de « financer ». Je le dis entre guillemets car je sais que la question est plus complexe encore. Nous avions évoqué à l'époque la nécessité de réunir l'assemblée départementale pour l'informer en détail des questions aéroportuaires, nous attendons toujours.



Sur la politique des déchets, je rappelle que nous avions attiré l'attention en Commission Permanente, sur le manque d'ambition du Plan de Gestion et de Gestion des déchets. Nous l'avons fait avant que l'opinion ne s'en saisisse et que les citoyens et les associations mobilisés sur le terrain ne parviennent à se faire entendre. Le groupe des élus socialistes demande donc à en débattre au sein de l'assemblée départementale.



Enfin, nous demandons plus de visibilité sur la question des routes départementales et que chaque territoire bénéficie avec équité de la rénovation de ses infrastructures routières.

Vous avez publié, enfin, la liste des autorisations de programmes. Il ne manque que celle des autorisations de crédits. Encore un effort Monsieur le président. Et puisque nous allons entrer dans la période des voeux, je souhaite que nous trouvions dans les rapports présentés en 2014 un peu plus de Charentaises-maritimes, et beaucoup moins d'arlésiennes.

Twitter

mickaelvallet Je ne veux pas d’un nouveau premier secrétaire du @partisocialiste qui devrait son mandat de parlementaire à la mag… https://t.co/kAPRwNNiqE
17hreplyretweet
mickaelvallet J’y pensais ce matin en passant devant l’école m-p-aternel-le https://t.co/zbXBUjTaAM
17hreplyretweet
mickaelvallet @JoceParis @Cdanslair @C_Barbier @ericfotto @muriel_gilbert Vous ne dites pas « telespectateur-trice-s »? Vous n’avez peur de rien-e-s-x!
17hreplyretweet
^